Hidayah

Apprécier les prières de Tarawih quand on ne comprend pas l’arabe

shutterstock_134599052L’arrivée de Ramadan s’accompagne des prières de Tarawih (prière de nuit) que nous sommes nombreux à accomplir à la mosquée. La prière peut durer éventuellement deux heures. Deux heures pendant lesquels il se peut qu’un grand nombre d’entre nous prie sans quasiment rien comprendre.

Je me rappelle avoir passé des nuits à n’avoir aucune idée de ce que l’imam récitait. J’entendais les gens autour moi fondre en larmes et je souhaitais pouvoir moi aussi comprendre les versets sublimes qui les mettaient dans un tel état. Je me rappelle ces nuits ou je me tenais là debout, à essayer tant bien que mal à rester concentré.

Par la Grâce d’Allah Soubhanahou wa Ta’ala j’ai fini par trouver une méthode qui a changé ma vie et révolutionné mon expérience lors de Tarawih. C’est quelque chose de simple mais qui demande des efforts à long terme.

Ma méthode

Chaque jour, je lisais cinq pages du Qur’an traduit en français. Je lisais la version traduite tout en récitant et écoutant la version arabe, ce qui me permettait de m’habituer aux mots arabes et à leur traduction en français.

J’ai fait ceci pendant tout le mois de Ramadan et toute l’année qui a suivi. Très vite je me suis familiarisée avec les termes arabes, j’étais capables de reconnaitre les mots qui revenaient souvent dans le Qur’an et j’étais capable aussi de distinguer les chapitres. Ainsi j’avais une compréhension globale des thèmes abordés dans certains passages du Qur’an grâce aux mots clés que je reconnaissais.

Au Ramadan de l’année suivante, ma prière avait enfin un sens. Je ne comprenais pas tous les versets mais je commençais à avoir une compréhension globale des différents chapitres. Je pouvais comprendre le message global de certains versets. Je pouvais enfin apprécier Tarawih.

Prier Tarawih était devenu un moyen de nourrir mon âme et d’apaiser mon corps.

Puis j’ai commencé à mémoriser le Qur’an. Plus je le mémorisais, plus mon vocabulaire se développait. Après 4 ans passés à lire la traduction et à mémoriser le Qur’an je me réjouissais à l’idée de prier pendant des heures derrière l’Imam. J’étais impatiente que Ramadan arrive. Ma vie, mon comportement, mon expérience pendant Ramadan a complètement changé parce qu’enfin j’avais une compréhension globale de ce que le Qur’an disait.

Apprendre l’arabe, étudier la grammaire et la syntaxe vous aidera à apprécier par vous-même la puissance époustouflante du Qur’an mais ce n’est pas absolument nécessaire pour établir une relation avec le Qur’an. Vous pouvez commencer une telle relation en dédiant du temps pour comprendre la traduction en français des termes employés dans le Qur’an.

Mon plan d’action

Voici un plan d’action que vous pouvez mettre en pratique afin de développer une profonde relation avec le Qur’an. C’est ce qui a marché pour moi.

Si vous avez un plan d’action solide pour ce Ramadan et que vous mettez en pratique, inshaAllah Ramadan prochain vous noterez une grande différence quant à votre expérience lors de Tarawih. Ramadan est le mois pour prendre de nouveaux engagements, alors sautez le pas !

  • Lire une traduction du Qur’an chaque jour. Choisissez un nombre de page (par exemple 5 pages) à lire quotidiennement. En même temps que vous lisez la version traduite écoutez ou lisez également la version en arabe.
  • Essayez de lire la traduction des sourates qui seront récitées lors de la prière. Ainsi même si vous ne comprenez pas spécifiquement ce qui est récité, vous aurez quand même une compréhension générale des versets, des leçons et messages qu’ils transmettent.
  • Focalisez-vous sur l’apprentissage de mots clés que vous utiliserez pour vous concentrer lors de la prière. Par exemple, si vous apprenez les termes qui font référence au Paradis, et que ces mots sont récités dans la prière, alors imaginez le Paradis et ses paysages à vous couper le souffle ; Imaginez-vous au Paradis avec les gens que vous aimez, que ressentiriez-vous ? Laissez votre cœur sentir et vivre l’expérience. Utilisez des mots clés pour aider votre esprit et votre cœur à vivre le Qur’an.
  • Ecoutez le Qur’an et sa traduction constamment ; quand vous êtes coincé dans les bouchons, quand vous cuisinez, quand vous faites le ménage, quand vous vous promenez, etc. Laissez le Qur’an pénétrer votre âme et fendre votre cœur. Plus vous écoutez le Qur’an et lirez sa traduction plus cela augmentera votre compréhension.
  • Au fil du temps, commencez à étudier le sens des termes utilisés dans le Qur’an.
  • Pendant l’année qui suit Ramadan, prenez des cours de Tajwid et commencez à mémoriser le Qur’an. Ce qui avec le temps vous aidera à développer une belle relation avec le Qur’an, InshaAllah.

Nous sommes nombreux à nous plaindre de ne pouvoir comprendre ce qui est récité du Qur’an pendant Tarawih et par conséquent à ne pouvoir rester concentré ou apprécier ces moments. Je connais ce sentiment d’ennui, de frustration et d’impuissance que l’on peut ressentir. Nous avons la capacité de révolutionner notre expérience, avec l’aide d’Allah.

Nous pouvons être de ceux qui comprennent réellement le Qur’an, dont le cœur est captivé par le Qur’an et dont le corps se soumet avec émerveillement. Nous avons à notre disposition des outils et une méthode. La vraie question est : êtes-vous prêt à investir le temps qu’il faut et à fournir les efforts requis ?

Quelle méthode utilisez-vous pour comprendre le Qur’an et rester concentré pendant Tarawih ? Partagez-les avec nous !

Source – article traduit

Share Button

One thought on “Apprécier les prières de Tarawih quand on ne comprend pas l’arabe

  1. Saki

    Baraka Allahu fikom pour ces précieux conseils! Tout cela est très bien explicité! Méthode que je vais dès lors commencer à mettre en pratique! Wa salam, et Ramadan Mubarak

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *